Commune de Saint-Hilaire

Village de St Hilaire

Toutes les actualités

Liste de tous les articles publiés

PYRALE DU BUIS

Publié le jeu. 16 août 2018

La pyrale est un papillon invasif, originaire d'Asie du sud-est, arrivé en France en 2008. La pyrale du buis a une aire d’extension nationale et est, de ce fait, une problématique nationale.

En Haute-Vallée de l'Aude, le Chalabrais est pour l'instant le territoire le plus impacté par les défoliations. Le Pays de Couiza commence également a être fortement touché; la pyrale est également observée sur le plateau de Sault, le Quillanais et le Limouxin. Le buis étant largement présent sur l'ensemble des massifs calcaires, on peut s'attendre à ce que l'atteinte des buis progresse sur toute la Haute-Vallée.

Toutes les autorités compétentes ont connaissance des dégâts occasionnés par la pyrale du buis (DRAAF, DSF, FREDON, ONF etc.).

Le constat actuel est qu’aucune méthode ne permet d’endiguer la progression de cet insecte. L’éradication est impossible. La gestion n'est pour le moment possible qu'à l'échelle des sites urbains ou de jardins particuliers. Pour prendre connaissance des méthodes à employer, suivre le lien :

http://www.fredonoccitanie.com/surveillance/actualites/2017/09/01/la-pyrale-du-buis/.

A l’échelle de zones de forêts ou d'espaces naturels, les méthodes ne sont plus envisageables du fait de leurs coûts (matériel et main d’œuvre) et de leurs impacts potentiels sur la faune naturelle.

Des travaux de recherche sont en court pour trouver des solutions de gestion des populations à grande échelle. Ces travaux ne seront pas disponibles à court terme. La recherche met plusieurs années avant de pouvoir mettre en application des solutions sur le terrain.

Les services de la santé des forêts surveillent ces attaques et pour le moment les buis en zones naturelles repartent de la souche. Cependant, les dégâts peuvent être irréversibles si deux à trois années d'attaques se suivent notamment couplées avec des épisodes de sécheresse.

Ce problème reste sous surveillance mais techniquement il n’y a pas, pour le moment, de solutions satisfaisantes sur les zones naturelles.


Déchets chimiques des ménages

Publié le jeu. 3 mai 2018

Le COVALDEM a édité un document d'information donnant quelques conseils pour se débarrasser correctement des déchets chimiques

Cliquer ici, pour prendre connaissance de ce document COVALDEM.pdf

Informations gendarmerie nationale

Publié le lun. 26 mars 2018

Les personnes qui partent en vacances peuvent compléter la fiche "opération tranquillité vacances", et l'adresser aux services de la gendarmerie à l'adresse mail suivante: cob.limoux@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

La fiche peut également être déposée à l'accueil de la brigade de gendarmerie

cliquer ici pour prendre connaissance du document Tranquillité vacances.pdf

Pour prendre connaissance des renseignements concernant les permanences de Monsieur BERLAN, Conciliateur de Justice cliquer ici conciliateur de justice.pdf


Elargissement du pont en 1912

Publié le jeu. 1 mars 2018

On peut voir dans la délibération du conseil municipal ci-jointe la décision d'élargir le pont à trois arches sur le Lauquet, décision qui ne concrétisera qu'en 1923 pour la réalisation des travaux.

La route telle que nous la connaissons aujourd'hui entre le pont et l'abbaye puis en direction de Limoux ,quant à elle, a été réalisée à partir de 1843 lorsque le conseil municipal de l'époque a décidé de prolonger la route de Carcassonne à Saint-Hilaire jusqu'à Limoux (qui n'était jusque là qu'un chemin muletier).

Il a fallu pour cela modifier la traversée du village, construire le remblai sur lequel se trouve la route actuelle et démolir une partie des maisons de Niort qui se trouvaient entre la maison Jeanjean et la maison Juste. Ceci a eu pour effet d'enterrer aux trois-quarts la fontaine à l'angle nord-est de l'abbaye.


AD11_AC344_1D023_056_élargissement pont_1912.jpg

AD11_AC344_1D023_056_élargissement pont_1912_2.jpg

Cambriolages dans le secteur : Information des services de la Gendarmerie

Publié le mar. 16 janv. 2018

Mesdames et messieurs les maires,


Je vous informe par le présente message de plusieurs cambriolages perpétrés sur notre secteur de surveillance dans l'après midi du lundi 15 janvier 2017.

ROUFFIAC D'AUDE 19H08 : CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE

Faits commis le 15 janvier entre 17h00 et 19h00. Après avoir fait disjoncter le compteur électrique le ou les auteurs fracturent une porte fenêtre. Préjudice : bijoux et un iphone.
PREIXAN 19H17 : TENTATIVE CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE
Faits commis le 15 janvier entre 13h15 et 18h45. Le ou les auteurs coupent le câble téléphonique sur le poteau devant l'habitation puis s'introduisent dans la propriété et fracturent la fenêtre située sur le coté de l'habitation à l'aide d'un tournevis. L' habitation est entièrement fouillée. Pas de vol.
POMAS 19H19 : CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE

Faits commis le 15 janvier à 19H10. La baie vitrée sur la coté de la maison est fracturée à l'aide d'un tournevis. Toutes les pièces ont été fouillées. Préjudice : bijoux et 100 euros en espèces. PIEUSSE 19H33 : CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE
Faits commis le 15 janvier entre 18h15 et 19h10. La porte fenêtre en bois à l'arrière de la maison est fracturée. Préjudice : bijoux d'une valeur de 3000 euros.
MAGRIE 20H02 : TENTATIVE CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE

Faits commis le 15 janvier à 20h00. La fenêtre de la cuisine est fracturée. Les chambres et la salle de bains sont fouillées. Pas de vol.
ROUFFIAC D'AUDE 20H57 : CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE

Faits commis le 15 janvier à 20h30. La baie vitrée est fracturée. Les chambres et la salle de bains sont fouillées. Préjudice : Un sac à mains, un porte monnaie de grande valeur, bijoux.
MALRAS 21H25 : TENTATIVE CAMBRIOLAGE RESIDENCE PRINCIPALE

Faits commis le 15 janvier à 21H15. Le ou les auteurs ont tenté de soulever le volet roulant de la baie vitrée du salon. Pas de vol.

Une enquête est en cours afin d'élucider ces faits au plus tôt. Il serait toutefois intéressant de diffuser un message de prévention et de vigilance auprès
des habitants afin qu'il n'y ait pas d'autres victimes dans les jours ou semaines à venir.

Cordialement



Communiqué des services de gendarmerie.doc

Etude de faisabilité pour l’aménagement des abords de l’abbaye

Publié le mer. 10 janv. 2018

La municipalité de Saint-Hilaire a fait appel à un cabinet d’études afin de réaliser une étude de faisabilité et de programmation pour l’aménagement et la restructuration de l’ilot situé au nord de l’abbaye

Les financements sont les suivants :

Financement UE LEADER 27 344.00 €
Financement C.Départemental de l’Aude 18 696.00 €
Financement communal 11 510.00 €
Montant total 57 550.00 €

REGLEMENTATION DE L'ECLAIRAGE PUBLIC

Publié le jeu. 28 déc. 2017

Les conditions d'éclairage nocturne sur le périmètre aggloméré de la Commune sont les suivantes :

- du 1er octobre au 31 Mai de chaque année : éclairage public éteint de 23 heures à 5 heures 30

- du 1er Juin au 30 Septembre de chaque année: éclairage public éteint de 1 heure à 5 heures 30

A l'occasion d'événements particuliers (fête locale par exemple) l'éclairage public pourra rester en fonctionnement sans interruption.

Cliquer ici, pour prendre connaissance de l'arrêté municipal ARRETE 1485.pdf


Etude de faisabilité et de programmation relative à l’aménagement de l’îlot Nord de l’abbaye.

Publié le jeu. 23 nov. 2017

Nous avons reçu en mairie, le 20 novembre à 14h30, quatre membres de ce cabinet, dont un architecte du patrimoine. Il s’agissait d’engager la première tranche d’une étude de programmation qui doit nous conduire à définir le programme et le projet d’aménagement de « l’espace Jeanjean ». Celle-ci doit permettre de préciser et définir les besoins et les objectifs de ce projet, qui inclut une place publique au pied de l’abbaye.

Cette étude est une obligation légale (1) et elle est de plus exigée par l’ensemble des partenaires institutionnels de la Commune (Architecte des Bâtiments de France, Conseil Départemental…) avant toute intervention, aussi minime soit-elle sur le site. La présence d’un architecte du patrimoine au sein de l’équipe de programmistes répond également à d’une demande expresse de Monsieur Breton, architecte des bâtiments de France.

Nous nous sommes ensuite rendus sur place pour permettre aux programmistes de prendre connaissance des lieux. La visite s’est terminée vers 17 heures.

La rencontre du 15 décembre, en présence cette fois de Mme Yasmina Aboumadj, architecte au CAUE chargée de l’acte II du Pays Cathare et de Marianne Roques du Conseil départemental de l'Aude a permis de constater les avancées du travail du cabinet Samop. Une nouvelle réunion est prévue fin janvier 2018 avec M. Breton,l'architecte des bâtiments de France.

La réflexion sur ce projet sera conduite en concertation avec la population de la commune et, plus largement avec tous les acteurs du territoire qui pourraient être porteurs d’idées ou d’un projet. Une réunion publique et une visite des lieux (partie sécurisée) vous sera proposée courant février 2018 par tous moyens de communication à notre disposition.

_____________________________________________________________________________

(1) : Loi n° 85-704 du 12 juillet 1985 relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'oeuvre privée.

Modifié par Ordonnance n°2004-566 du 17 juin 2004 - art. 1 JORF 19 juin 2004

Une Charte architecturale et paysagère pour Saint-Hilaire

Publié le jeu. 9 nov. 2017
crédit photo : Françoise Morio

La commune de Saint-Hilaire fait partie des dix-huit sites du Pays Cathare et s’est engagée de ce fait dans l’Acte II du PC en 2014. Cela engendre quelques contraintes mais nous permet également de bénéficier de l’appui du Conseil Départemental, de ses services, de celui également du CAUE, en termes de financements mais aussi d’expertise.


Plusieurs chantiers ont ainsi été ouverts dont le chantier Signature qui a vocation à améliorer de façon significative la qualité de l’accueil des sites et des communes dans lesquels ils se trouvent. Cela nous amène à réfléchir et à agir pour faire mieux sur tous les plans, voirie, aménagements urbains, paysages. Dans l’idéal cela devrait se traduire par des incitations à améliorer l’habitat privé notamment et d’abord dans le cœur de village.


Le Conseil Départemental a souhaité inscrire dans une charte les grands principes qui devraient guider les communes dans leurs projets d’aménagements urbains. Elle est désormais disponible et il nous paraît utile et nécessaire de la diffuser le plus largement possible (cf. ci-dessous).


Elle sera présentée au cabinet de programmiste qui va démarrer ses travaux sur l’aménagement de l’espace Jeanjean (îlot nord de l’abbaye) et auquel nous souhaitons associer la population, et cela, dès janvier 2018.

https://saint-hilaire-aude.fr/assets/uploads/2017/charte-Pays-Cathare.pdf








DELIVRANCE DES CARTES GRISES

Publié le mer. 25 oct. 2017

A compter du lundi 6 Novembre 2017 les guichets de la Préfecture de l'Aude consacrés aux délivrances des cartes grises seront fermés au public.

A compter du 25 Octobre 2017 les services de la Sous-Préfecture de Narbonne n'accepteront plus les dossiers "papiers". Les demandes ne pourront donc plus être déposées en Mairie

Les démarches doivent être faites en ligne (exclusivement) à partir du site : https://ants.gouv.fr

Les usagers ayant des difficultés d'accès au numérique ont la possibilité de s'adresser soit aux professionnels de l'automobile, soit en appelant le n°national d'aide (34 00) soit en se rendant dans un des points numériques ouverts en Préfecture, en Sous-Préfecture, ainsi que dans les maisons de services publics

La maison de santé à Saint-Hilaire : Du nouveau

Publié le jeu. 28 sept. 2017
crédit photo : Françoise Morio

Un article dans l'Indépendant du 27 septembre évoque l'avancement de ce dossier qui a été largement évoqué par le Président Pierre Durand lors du dernier Conseil communautaire.

Le chantier démarrerait début 2018.

Crédit photo : Françoise Morio ("abeille surcoquelicot")

article maison de santé.pdf


PLUi-H intercommunal

Publié le mar. 13 juin 2017

Le PLUi-H intercommunal est un document de planification stratégique et d'urbanisme. Il détermine un projet de territoire pour les 10 à 15 ans à venir. Il fixe les règles d'occupation des sols et établit un programme de l'habitat.

Pour plus de renseignements, cliquer pour prendre connaissance du document joint brochure_Limouxin_Pluih.pdf

Le projet de maison de santé dans l'Indépendant.

Publié le ven. 7 avril 2017

Un article très bien informé a paru dans l'Indépendant du 6 avril sur le projet en cours de Maison de Santé pluridisciplinaire à Saint-Hilaire. Il y est indiqué que le projet de Saint-Hilaire, porté par la Communauté de communes de Limoux, est" le plus avancé mais aussi le plus urgent". De son côté le conseil municipal a voté l'attribution d'un terrain près de l'EHPAD pour l'euro symbolique.

Un nouveau parcours pour visiter Saint-Hilaire

Publié le jeu. 16 mars 2017

Des élus de la commune, les amis de l'abbaye ont accueilli des représentants du Conseil Départemental en charge de l'acte II du Pays Cathare ainsi qu'une représentante de la commune d'Alet-les-Bains, pour réfléchir à un parcours élargi du village que l'on pourrait proposer aux touristes, qui pourrait aussi, à coup sûr, intéresser les saint-hilairois-e-s

Le Lauquet et sa Païchère ont vivement intéressé nos visiteurs; L'aménagement des berges semble un objectif raisonnable à moyen terme.Ce cheminement est aussi l'occasion d'identifier les aspects du village à mettre en valeur et d'autres qui gagneraient à s'estomper.


Comment concilier apiculture et viticulture sur notre territoire ?

Publié le mar. 14 mars 2017

La CAVALE, en collaboration avec les caves coopératives Anne de Joyeuse, Sieur d'Arques, le Syndicat du cru et la Chambre d'Agriculture de l'Aude a convié à St Hilaire les viticulteurs du limouxin pour une réunion dont le thème était « Comment concilier apiculture et viticulture sur notre territoire ? » qui s‘est tenue le 2 mars au foyer municipal.

Claire Salvat du GIEE, Charlotte Cenier du cabinet INVIVO, Paul Luttge apiculteur à Saint-Hilaire et Céline Forget de la chambre d’agriculture sont intervenus devant une assistance peu nombreuse mais impliquée.

Claire Salvat et Paul Luttge ont d’abord indiqué les résultats du suivi du rucher en terme de pesée et d’analyse des pollens en même temps qu’étaient précisées l’essentiel du métier d’apiculteur.

Charlotte Cenier du cabinet INVIVO a mis en évidence l’identification des ressources alimentaires disponibles dans le temps et l’espace. L’abeille collecte nectar et pollen pour vivre dans un rayon de 2 à 3 km ; la zone étudiée s’étend sur 1260 hectares, elle a été cartographiée et décrite à travers le relevé des espèces végétales spontanées et cultivées présentes à 2 périodes différentes sur le secteur (sortie hiver - Mars et en fin de printemps – Mai).

Ces études ont pu voir le jour grâce à la relation de confiance qui s’est petit à petit établie entre les partenaires de la filière agricole locale et Paul Luttge. Comprendre les enjeux de préservation des pollinisateurs et ceux du métier d’apiculteur était essentiel pour la CAVALE, les caves ADJ et SD la Chambre d’Agriculture et le Syndicat du Cru AOC Limoux, soucieuses de protéger biodiversité mais aussi qualité des eaux en Haute Vallée de l’Aude.

Les bonnes pratiques à mettre en œuvre sont connues : Réduction des produits phytosanitaires, un bon réglage du matériel de pulvérisation, empêcher le contact des abeilles avec les produits phytosanitaires et un échange avec l'apiculteur pour les périodes de pulvérisation et amélioration des produits dispensés.

Pour endiguer la perte de production importante (environ un tiers) constaté sur certaines ruches, il conviendra que cette approche se développe, c'est en tout cas l'objectif de la CAVALE qui a mené cette étude. Un dialogue renforcé entre viticulteurs et apiculteurs doit permettre de trouver des solutions pour que chacun puisse se développer dans son domaine en respectant celui de l'autre.

A ce titre un collectif de 35 agriculteurs et 2 lycées agricoles soutenus par la Cavale et ses partenaires œuvrent pour permettre la valorisation du savoir faire des vignerons, le terroir, la richesse des milieux en Haute Vallée de l' Aude.

Le directeur de la CAVALE , Christophe Bonnemort, a conclu la réunion en mettant en avant de façon pragmatique les possibilités d’avancer vers une meilleure cohabitation entre les abeilles et la vigne.

Communiqué de presse ABEILLES.docx

Mineurs devant quitter le territoire français

Publié le ven. 24 févr. 2017

Depuis le 15 janvier 2017, un enfant mineur qui vit en France et voyage à l'étranger seul ou sans être accompagné de l'un de ses parents doit être muni d'une autorisation de sortie du territoire (AST). Il s'agit d'un formulaire établi et signé par un parent (ou responsable légal). Le formulaire doit être accompagné de la photocopie d'une pièce d'identité du parent signataire et de la photocopie de la carte d’identité du mineur.

Cette démarche doit être effectuée à la Mairie du lieu de domicile.

Alimentation en eau de la commune

Publié le lun. 20 févr. 2017

Afin de pérenniser la fourniture en eau du village tant qualitativement que quantitativement, la commune a depuis plus d’un an, fait le choix d’adhérer au Syndicat Sud Oriental des Eaux de la Montagne Noire.

Après plusieurs mois de travaux, les canalisations syndicales ont été connectées au réservoir.

Depuis la fin de la semaine dernière, c’est donc l’eau du Syndicat, en provenance de l’Hers et du barrage de la Prade qui alimente la commune.

Le rôle du syndicat se limitant à la fourniture de l’eau, la distribution reste de la compétence de la Commune, dans le cadre du contrat d’affermage antérieur, conclu avec la Lyonnaise des Eaux.