Commune de Saint-Hilaire

Village de St Hilaire

Toutes les actualités

Liste de tous les articles publiés

Un nouveau parcours pour visiter Saint-Hilaire

Publié le jeu. 16 mars 2017

Des élus de la commune, les amis de l'abbaye ont accueilli des représentants du Conseil Départemental en charge de l'acte II du Pays Cathare ainsi qu'une représentante de la commune d'Alet-les-Bains, pour réfléchir à un parcours élargi du village que l'on pourrait proposer aux touristes, qui pourrait aussi, à coup sûr, intéresser les saint-hilairois-e-s

Le Lauquet et sa Païchère ont vivement intéressé nos visiteurs; L'aménagement des berges semble un objectif raisonnable à moyen terme.Ce cheminement est aussi l'occasion d'identifier les aspects du village à mettre en valeur et d'autres qui gagneraient à s'estomper.


Comment concilier apiculture et viticulture sur notre territoire ?

Publié le mar. 14 mars 2017

La CAVALE, en collaboration avec les caves coopératives Anne de Joyeuse, Sieur d'Arques, le Syndicat du cru et la Chambre d'Agriculture de l'Aude a convié à St Hilaire les viticulteurs du limouxin pour une réunion dont le thème était « Comment concilier apiculture et viticulture sur notre territoire ? » qui s‘est tenue le 2 mars au foyer municipal.

Claire Salvat du GIEE, Charlotte Cenier du cabinet INVIVO, Paul Luttge apiculteur à Saint-Hilaire et Céline Forget de la chambre d’agriculture sont intervenus devant une assistance peu nombreuse mais impliquée.

Claire Salvat et Paul Luttge ont d’abord indiqué les résultats du suivi du rucher en terme de pesée et d’analyse des pollens en même temps qu’étaient précisées l’essentiel du métier d’apiculteur.

Charlotte Cenier du cabinet INVIVO a mis en évidence l’identification des ressources alimentaires disponibles dans le temps et l’espace. L’abeille collecte nectar et pollen pour vivre dans un rayon de 2 à 3 km ; la zone étudiée s’étend sur 1260 hectares, elle a été cartographiée et décrite à travers le relevé des espèces végétales spontanées et cultivées présentes à 2 périodes différentes sur le secteur (sortie hiver - Mars et en fin de printemps – Mai).

Ces études ont pu voir le jour grâce à la relation de confiance qui s’est petit à petit établie entre les partenaires de la filière agricole locale et Paul Luttge. Comprendre les enjeux de préservation des pollinisateurs et ceux du métier d’apiculteur était essentiel pour la CAVALE, les caves ADJ et SD la Chambre d’Agriculture et le Syndicat du Cru AOC Limoux, soucieuses de protéger biodiversité mais aussi qualité des eaux en Haute Vallée de l’Aude.

Les bonnes pratiques à mettre en œuvre sont connues : Réduction des produits phytosanitaires, un bon réglage du matériel de pulvérisation, empêcher le contact des abeilles avec les produits phytosanitaires et un échange avec l'apiculteur pour les périodes de pulvérisation et amélioration des produits dispensés.

Pour endiguer la perte de production importante (environ un tiers) constaté sur certaines ruches, il conviendra que cette approche se développe, c'est en tout cas l'objectif de la CAVALE qui a mené cette étude. Un dialogue renforcé entre viticulteurs et apiculteurs doit permettre de trouver des solutions pour que chacun puisse se développer dans son domaine en respectant celui de l'autre.

A ce titre un collectif de 35 agriculteurs et 2 lycées agricoles soutenus par la Cavale et ses partenaires œuvrent pour permettre la valorisation du savoir faire des vignerons, le terroir, la richesse des milieux en Haute Vallée de l' Aude.

Le directeur de la CAVALE , Christophe Bonnemort, a conclu la réunion en mettant en avant de façon pragmatique les possibilités d’avancer vers une meilleure cohabitation entre les abeilles et la vigne.

Communiqué de presse ABEILLES.docx

Mineurs devant quitter le territoire français

Publié le ven. 24 févr. 2017

Depuis le 15 janvier 2017, un enfant mineur qui vit en France et voyage à l'étranger seul ou sans être accompagné de l'un de ses parents doit être muni d'une autorisation de sortie du territoire (AST). Il s'agit d'un formulaire établi et signé par un parent (ou responsable légal). Le formulaire doit être accompagné de la photocopie d'une pièce d'identité du parent signataire et de la photocopie de la carte d’identité du mineur.

Cette démarche doit être effectuée à la Mairie du lieu de domicile.

Alimentation en eau de la commune

Publié le lun. 20 févr. 2017

Afin de pérenniser la fourniture en eau du village tant qualitativement que quantitativement, la commune a depuis plus d’un an, fait le choix d’adhérer au Syndicat Sud Oriental des Eaux de la Montagne Noire.

Après plusieurs mois de travaux, les canalisations syndicales ont été connectées au réservoir.

Depuis la fin de la semaine dernière, c’est donc l’eau du Syndicat, en provenance de l’Hers et du barrage de la Prade qui alimente la commune.

Le rôle du syndicat se limitant à la fourniture de l’eau, la distribution reste de la compétence de la Commune, dans le cadre du contrat d’affermage antérieur, conclu avec la Lyonnaise des Eaux.

Passeurs de mémoire

Publié le dim. 19 févr. 2017

Souvenirs, souvenirs !

Les ancien-ne-s du Béal ont pris d'assaut la mairie pour une séance mémorable, intégralement enregistrée.

Nous saurons, le moment venu, vous en restituer les meilleurs morceaux !

Tout n'a pas été dit, il faudra se revoir.

Diagnostic historique et patrimonial de l'abbaye et du village

Publié le mer. 30 nov. 2016

Ce 29 novembre à 14 heures le cabinet "Patrimoine d'avenir" de Nicolas Gouzy et Charles Peytavie nous a présenté son mémoire concernant le diagnostic historique et patrimonial de l'abbaye et du village de Saint-Hilaire en présence, notamment, de Vanessa Piquemal chargée de mission au Conseil départemental, qui co-finance ce travail.

Cette étude historique de qualité nous permettra d'en apprendre davantage sur notre histoire, et cela devrait intéresser aussi bien les saint-hilairois-e-s, d'abord, que les touristes de passage.

Qui se souvient de l'école des filles dans l'aile ouest du cloître ?

Télécharger la conclusion et les recommandations en terme de médiation.

De l'Acte 2 du Pays Cathare à la mémoire saint-hilairoise

Publié le jeu. 19 mai 2016

Depuis 2014 le Conseil Départemental s'est engagé dans l'ActeII du Pays Cathare qui consiste en une stratégie de développement basée sur la mise en valeur touristique des dix-neuf sites-pôles dont dispose le département de l'Aude. Cette démarche se décline en une série de chantiers qui ont pour objectif d'accroître la notoriété et la fréquentation des châteaux et abbayes constituant ce réseau dont fait partie l'abbaye bénédictine de Saint-Hilaire qui a reçu en 2015 plus de 17 000 visiteurs qui ont acquitté un billet d'entrée.

Le chantier médiation culturelle consiste à co-construire un nouveau récit, historiquement légitime, pour l'ensemble du réseau des sites, en s'appuyant sur les nouveaux outils numériques qui peuvent faire exister châteaux et abbayes avant et après la visite.

Parallèlement chaque site doit réaliser une étude documentaire, confiée à un cabinet spécialisé, « Patrimoine d'avenir » pour ce qui nous concerne, qui vise à enrichir le matériau historique de chaque monument. Il nous a donc paru intéressant de proposer à tous ceux qui le souhaitent de rechercher dans les archives familiales des documents qui nous permettraient de contribuer à renouveler et enrichir la mémoire villageoise et notamment celle du siècle écoulé. Certains lieux ne demandent qu'à parler si on veut bien les écouter : La Païchère, le Béal, l'ancien moulin, le bâtiment Ouest de l'abbaye qui a abrité une école de filles, le cloître avec son monument aux morts et la statue de Jeanne d'Arc…
Une première réunion a eu lieu et nous renouvelons notre appel en direction de toutes celles et tous ceux qui peuvent être intéressés.