Commune de Saint-Hilaire

Village de St Hilaire

Hommage aux résistants de 39-45

Publié le mer. 11 mai 2016

Le 5 juin 2016 aura lieu la journée du souvenir en hommage aux résistants de la guerre 1939-1945 des quatre villages de Greffeil, Ladern-sur-Lauquet, Saint-Hilaire et Villebazy. La cérémonie aura lieu cette année à Saint-Hilaire. Plus qu'un devoir de mémoire il y a un travail de mémoire à effectuer.

Parce qu'à prononcer leurs noms sont difficiles

La mémoire que l'on peut avoir des événements liés à la guerre 1939-1945 devient de plus en plus diffuse au-fur-et-à-mesure que l'on s'en éloigne et que disparaissent les acteurs et les témoins de cette période tragique. C'est pourquoi il est important de se souvenir et d'essayer de comprendre ce que qu'a été la Résistance.

L'institution d'une journée du souvenir dans les communes de Greffeil, Ladern sur Lauquet, Saint-Hilaire et Villebazy le premier dimanche de juin répond à ce besoin. Elle peut servir de point d'appui à d'autres développements même si la tentation de l'oubli, du silence ou même du déni peut être grande. Le travail historique doit éclairer le présent et nous protéger des risques que portent en germe les désordres contemporains. De grandes figures comme les Aubrac, Anthonioz-de Gaulle, Hessel ont oeuvré dans ce sens. Le petit ouvrage de Stéphane Hessel, « Indignez-vous », petit seulement par sa taille, nous indique que la résistance à l'oppression est une tâche qui n'est jamais achevée même si, aujourd'hui, il est plus difficile d'identifier les oppresseurs. Résister aujourd'hui c'est clarifier, c'est résister à la contre-façon, c'est éviter de prendre des vessies pour des lanternes. Qui a dit « il y a crise quand le neuf ne peut pas naître, que le vieux ne veut pas mourir, et, dans cet entre-deux, naissent les monstres » ?

Il est important de se souvenir également que la Résistance a été aussi menée par des étrangers dont les noms étaient parfois difficiles à prononcer, les FTP-MOI ou par des espagnols qui avaient fui le régime franquiste. Qui se souvient que la IVème République a dissous leur organisation, en 1950, puis les a expulsés ? Le travail de mémoire se fait souvent contre l'histoire officielle à laquelle, ne soyons pas naîfs, nos démocraties n'échappent pas. La journée du 5 juin 2016 commencera à 10 heures par un hommage au commandant des guerilleros espagnols à Greffeil.

Il y a aussi tous ceux qui ont soutenu les maquisards et qui, parfois l'ont payé de leur vie. Fernand Rocalve, boulanger à Ladern sur Lauquet, est de ceux-là, qui fut arrêté, torturé, exécuté parce qu'il approvisionnait le maquis.

Il y a aussi tous ceux dont on ne connaît pas les noms ou qui ont tu leurs actions : qui savait que Raphaël, à Ladern avait participé à la libération de Paris ? Peu car il ne s'en est jamais vanté. Qui connaît le nom des résistants du maquis de Coumemazières à Villebazy ? Se souvenir, transmettre c'est un projet de civilisation.

Invitation à la journée du souvenir

Les Maires des Communes de Greffeil, Ladern / Lauquet, Villebazy et Saint-Hilaire souhaitent organiser une journée du souvenir à la mémoire des résistants morts pour la France durant la 2ème Guerre Mondiale de 39/45, sur leur territoire.

Ci-dessous le programme de cette journée :

  • 10h00 Dépôt de gerbe et recueillement sur la tombe du Commandant des Guerrilleros Espagnols à Greffeil.
  • 10h45 Dépôt de gerbe et recueillement sur la tombe de Fernand Rocalve (Boulanger de Ladern-sur-Lauquet).
  • 11h30 Dépôt de gerbe et recueillement sur la tombe du Résistant inconnu à Villebazy.
  • 12h00 Dépôt de gerbe et recueillement au Monument aux Morts de Saint-Hilaire.

Un apéritif sera offert par la municipalité de Saint-Hilaire dans la salle de Plein Air.

Légende de la photo : Jean-Paul Escande, maire de Greffeil, se recueille devant la tombe d'Antonio MOLINA BELMONTE, chef de la 5ème brigade, commandant FFI, en présence de son petit-fils, Juan Manuel MOLINA (à sa droite).
Téléchargez le Bulletin d'information de l'Amicale des Anciens guérilleros espagnols en France